[Aller au menu]

Le site de l'Alezan

La collectivité est propriétaire, chemin du 20 août 1949, de terrains d’une superficie totale d’environ 7700 m² (correspondant à une partie des parcelles B23 et B103), qui accueillaient, historiquement, un centre hippique longtemps désaffecté.

Les bâtiments se composent d’un grand hangar (structure métallique) de 800 m², d’anciens boxes chevaux (dans un bâtiment en pierre, de qualité) et d’un espace d’accueil / foyer / ancienne sellerie attenant.

Le terrain est situé en zone Na au Plan Local d’Urbanisme de la Commune. La zone naturelle (N) a le caractère d’une zone de richesses naturelles, à protéger, en raison, d’une part de l’existence de risques ou de nuisances, d’autre part, de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt, notamment du point de vue esthétique, historique ou écologique.
Le secteur Na recouvre plus particulièrement les terrains accueillant des équipements collectifs, sportifs ou de loisirs publics ou privés.

Le contexte

Depuis août 2013, la collectivité a souhaité utiliser la vacance des lieux pour engager une réflexion autour de travaux structurels à mener sur le bâti, afin de valoriser l'ensemble. Quelques pistes de travail ont été esquissées avec l’objectif de redessiner une entrée de ville plus structurée et paysagée.
Un appel à projets a été lancé en avril 2016 afin de solliciter des aménageurs privés dans le but de valoriser ce site d’entrée de ville. Il a été déclaré infructueux, les offres remises ayant été qualifiées d’irrégulières. Une seconde consultation, largement ouverte à toute proposition compatible avec les orientations du P.L.U., a été lancée en septembre 2016 et a recueilli deux offres qui ont confirmé la pré-destination équestre de ce site.

Les contraintes à respecter

Parmi les contraintes minimales fixées par la collectivité, les candidats devaient respecter :

  • Conservation des murs du bâtiment ancien et valorisation,
  • Pas de construction dans la bande de terrain située entre la voie et l’alignement avec le bâtiment de la Chênaie du Courneau (il est à noter que la collectivité n’exclut pas une rétrocession de cette portion de terrain),
  • Stationnement adapté à la destination du bâti et à l’activité projetée,
  • Pas d’activité qui risque de nuire à la tranquillité du voisinage.

La réhabilitation attendue

Le candidat retenu devait prendre à sa charge l’intégralité des études et travaux afférents à la réalisation de l’opération : études de sol, sondages, démolitions et évacuations des gravats, voirie intérieure, réseaux divers, raccordement aux réseaux existants (y compris la fibre optique), travaux de bâtiments, ….

Sur l'écriture architecturale souhaitée :

  • Projet s’inscrivant pleinement dans le paysage et l’architecture et se mettre en cohérence avec les bâtiments de la Bergerie du Courneau et de la Chênaie du Courneau ;
  • Matériaux employés qualitatifs et non bruts (pas de bardage métallique ou de grande paroi aveugle notamment) ;
  • Projet économe en énergie : Réflexions autour de l’implantation / orientation / apport solaire / protection / mode de chauffage / isolation, Étude de la mise en place de panneaux solaires ou de cellules photovoltaïques en toiture ;
  • Écoulement des eaux pluviales : Réutilisation pour ne pas surcharger le réseau.

Le projet retenu


Le projet finalement retenu à l'issue de la 2nde consultation est celui présenté par un acteur associatif, œuvrant dans le champ de l'économie sociale et solidaire (ESS).

Il s'agit de l'association ASC BEAUDESERT, loi de 1901, adhérente de la Fédération Française d’Équitation depuis 1994. Son but est de promouvoir les activités équestres, sportives et culturelles, des enfants et des adultes, dans le respect des autres et de l'environnement.

L'association a l'expérience de la gestion de deux centres équestres ; le premier était implanté sur le site de Pélus à Mérignac et le second, sur le site de Romainville, cette dernière gestion s'inscrivant dans le cadre d'une délégation de service public assurée de 2000 à 2016.

Parmi les différentes activités pouvant être proposées par l'association, on note :

  •     l'enseignement du débutant au confirmé de l'équitation dans des disciplines variées (CSO, Hunter, Complet, Cross, Attelage, Pony Games, etc.) ;
  •     des sorties en compétition club ;
  •     des séances adaptées aux personnes présentant un handicap en lien avec les foyers et centre sociaux ;
  •     une initiation au profit des enfants des écoles et fréquentant l'ALSH ;
  •     des stages pendant les vacances scolaires ;
  •     des cours pour les étudiants à des horaires particuliers.

L'objectif de l'association est d'accueillir 200 adhérents à l'horizon septembre 2017, en poursuivant une politique tarifaire adaptée aux capacités de ses différents usagers.

Pour y parvenir, l'ASC BEAUDESERT engagera des travaux de réhabilitation sur la base d'un projet d'aménagement, respectueux du cahier des charges élaboré par la collectivité dans un but de mise en valeur du site et de ses différents espaces.

Une convention d'objectifs signée entre l'association et la collectivité viendra préciser les engagements de chacun.